"L'eau, la médiatrice. - volume 1", un documentaire de Rodolphe Forget


19,00 €




Contenu du volume 1 :
• Le plasma de Quinton
• La biodynamisation
• La bioélectronique

En 1897, René Quinton vide un chien de son sang. Il administre à l’animal de l’eau de mer, le chien revient à lui et se lève.

En 1961 Marcel Violet à 75 ans déclare : «Cela fait 15 ans que je bois de l’eau dynamisée. Je puis affirmer que je suis à l’abri de toutes les maladies.»

En 1952, Louis-Claude Vincent fait une expérience dans des marais où le paludisme sévit. Il ne se vaccine pas et boit exclusivement de l’eau bioélectroniquement pure. Malgré les piqûres de moustiques, il ne contracte pas la maladie.

Nous sommes constitués, en nombres de molécules, à 94,5% d’eau. Autant dire que parler de l’eau revient à parler de l’être humain et de la vie dans son ensemble. Par l’aspect multi-directionnels du sujet, il nous est apparu ainsi judicieux d’établir un projet en deux phases.

La première étant constituée d’une série de films documentaires ou fictionnels à thème comme la santé, l’être de l’eau, l’homéopathie, l’origine cosmique, le cycle de l’eau, l’enfance, l’alimentation et les interviews intégrales des personnes rencontrées.
La deuxième phase sera, quant à elle, la synthèse de la première par la réalisation d’un long-métrage cinématographique.

Tant physique que subtile, l’eau possède des propriétés extraordinaires, ce projet a l’ambition d’en évoquer un large éventail afin de transmettre l’information – telle une médiatrice – à tous ceux qui se sentent en résonance avec l’idée que l’eau est autre chose qu’une formule chimique simple et n’ayant que des propriétés « utiles » et « banales » pour notre quotidien.
En effet qu’elles soient spirituelles, physiques, artistiques, chimiques, biologiques, sociétales, économiques, géopolitiques, cosmiques, philosophiques, religieuses ou alchimiques, les définitions de l’eau ne manquent pas et sont véritablement méconnues ou dispersées. L’ambition du projet est de réunir une grande partie de ces connaissances afin d’appréhender l’eau dans un ensemble le plus large possible et ainsi plus complet pour mieux prendre conscience combien nous avons tant à savoir de cet élément.
« L’eau, la médiatrice. » n’est pas un film de plus sur l’eau. Les documentaires sur ce sujet sont nombreux et de qualité. Mais ils sont généralement motivés pour des raisons écologiques ou humanitaires donnant à l’eau un aspect restrictif et donc incomplet. Tout être vivant, bien que composé d’un corps physique, est habité d’une âme. Tout ce qui est vivant fonctionne par le jeu de l’harmonie. La vérité n’est pas parcellée mais globale. Le monde n’est pas seulement une expérience extérieure mais aussi et surtout intérieure. L’eau apparaît alors comme le témoin de notre ancrage excessif dans la matière.

« L’eau, la médiatrice. » est né justement de la volonté d’extirper nos vies de cette excessivité qui nous fige dans la matière temporelle et astreignante. Ainsi notre capacité à voir l’eau autrement nous indiquera combien nous sommes prêts à nous voir différemment et ainsi, de faire des choix de vie vers ce que nous recherchons le plus, sans l’atteindre, car n’étant pas une réalité exclusivement matérielle : le bonheur.

Production : Loic Sallet, Essenc iel productions
Réalisation : Rodolphe Forget
Année de production : 2009
Durée : 105 mn


Pour recevoir notre newsletter, saisissez votre mail dans le champs ci-dessous




4 produits sur 4 au total
Joseph Birckner, "Géobiologie, l’influence du lieu  sur tout ce qui vit"

Joseph Birckner, "Géobiologie, l’influence du lieu sur tout ce qui vit"

18,00 €
L’endroit ou nous vivons, travaillons et dormons exerce une influence prépondérante sur notre santé physique et mentale. Nous évoluons en permanence dans un environnement d’ondes naturelles et artificielles dont le spectre électromagnétique est très vaste.
Jean-Pierre Garnier Malet, "Ces vérités que l'on cache"

Jean-Pierre Garnier Malet, "Ces vérités que l'on cache"

18,00 €
Après un bref exposé de la loi du dédoublement qui explique comment nos pensées fabriquent dans la journée des potentiels qui peuvent s’arranger au cours du sommeil paradoxal, Jean-Pierre Garnier Malet démontre que cette loi vaut également pour douze grands cycles d’un peu plus de 2000 ans, appelés « jour et nuit » dans la bible ou périodes zodiacales par les astrologues.
"Perceptions", film de Renée Scheltema

"Perceptions", film de Renée Scheltema

22,00 €
Tous les hommes possèdent cinq sens physiques pour percevoir leur environnement ; il s'agit de la vue, l'ouïe, l'odorat, le goût et le toucher. Mais nous avons tous également d'autres modes de perception pour appréhender le monde qui nous entoure d'une manière plus complémentaire. Ces perceptions extra-sensorielles n'utilisent aucun de nos cinq sens classiques. En effet, ces informations arrivent directement à notre cerveau par d'autres voies pour nous permettre d'en prendre conscience ou les censurer.

Aujourd'hui une partie du cerveau reste inexpliquée par les scientifiques, il existerait donc, d'autres régions, et d'autres traducteurs sensibles à ces perceptions extra-sensorielles. Certains individus auraient des capacités sensorielles plus développées que d'autres, or ces capacités ne sont détectables directement, mais il est possible de les développer.
Double DVD : "La Santé dans l'assiette", film de Lee Fulkerson + "A vos fourchettes"

Double DVD : "La Santé dans l'assiette", film de Lee Fulkerson + "A vos fourchettes"

25,00 €
DVD 1 - "La santé dans l'assiette" : ce documentaire examine le rapport entre alimentation et santé ainsi que l'hypothèse selon laquelle le renoncement aux produits d'origine animale et industriellement transformés permettrait de soigner - voire guérir, la quasi totalité des “maladies de société" qui frappent les pays occidentaux.

DVD 2 - "A vos fourchettes" : ce deuxième DVD présente les caractéristiques de notre culture gastronomique française incluant de nombreux conseils de médecins, chefs-cuisiniers, écrivains, et autres experts afin de cuisiner en favorisant notre santé.